Nathalie Meunier Coach - harcelement

C’est au travers de recherches auprès de psychologues, psychosociologues, lectures, interviews, expériences en entreprises sur des postes de ressources humaines et d’accompagnements coaching qu’aujourd’hui, je suis convaincue qu’associer les démarches des entreprises avec celles des salariés à titre individuel, les comportements de harcèlement seraient une exception.

Encore 7 affaires de harcèlement sur 10 sont classées « sans suite » !

Pour que le harcèlement soit reconnu, il faut démontrer qu’il y a eu des actes de malveillances à répétition (sauf s’il s’agit d’une pression grave dans le but d’obtenir un acte de nature sexuel où, une seule fois suffit).

La plus grande difficulté commune à l’entreprise et à la personne harcelée est l’apport de preuves (écrits, témoignages…etc.)

En effet, pour l’entreprise, comment savoir qui dit la vérité et, pour la personne harcelée, comment apporter les preuves pour que le harcèlement soit reconnu et qu’elle soit protégée ?

De plus, la peur de l’erreur ou le manque de méthode des personnes représentant l’entreprise, la peur de perdre son emploi et/ou de représailles pour les témoins et l’enfer des multiples peurs avec un fort sentiment d’isolement, de solitude de la personne harcelée sont des freins aux preuves et, autant être clair, une aubaine pour les personnes harcelantes !

Les entreprises évoluent de mieux en mieux vers la prévention et la protection de leurs salariés contre le harcèlement :

  1. Elles se structurent dans une fonctionnement « agile » où la hiérarchie descendante est réduite
  2. Elles développent le leadership de ses dirigeants pour qu’ils soient suivis au travers de leur authenticité, savoir-être et compétences
  3. Elles forment au management de la responsabilisation afin d’impliquer ses salariés aux projets de l’entreprise
  4. Elles se développent dans la complémentarité et la bienveillance au travers de leurs valeurs, support de leur image de marque et marque employeur
  5. Elles mettent à disposition les informations de prévention et un référent en interne pour agir rapidement si un cas de malveillance est avéré

Entre la prévention et la protection, il y a un vide où l’entreprise ne peut malheureusement pas intervenir : l’individu lui-même. En effet, on ne peut pas empêcher quelqu’un de frapper à une porte…

Autrement dit, personne ne peut empêcher une autre personne d’être confronté à des actes malveillants, on ne peut que l’en dissuader et sanctionner s’ils sont avérés.

Ceci dit, restons optimistes car, individuellement, il est possible de s’en protéger efficacement !

Pour cela : rappelez-vous ces 4 points :

  1. Il est important d’avoir conscience que les personnes harcelées ont quelque chose que la personne harcelante veut (ou à besoin) et qu’elle n’a pas (beauté, charme, charisme, compétences, générosité, confiance des autres, patience, altruisme… etc.).

 La personne harcelante épuisera et/ou tourmentera par les failles (nous en avons tous !) de sa « proie » pour avoir ce qu’elle veut.

Gardez confiance en vous !

  • Il est important de bien vous connaitre :
    • Ce qui vous fait passer à l’action, motive
    • Ce qui vous tétanise, fait peur
    • Ce qui vous fait « bondir », met en colère

Mieux vous savez ce qui est bon pour vous et mieux vous saurez reconnaitre ce qui est destructeur pour vous.

Vous pourrez donc agir dès les 1ers signes afin de récolter des preuves rapidement pour faire reconnaitre les actes de malveillance avant que votre santé physique et/ou psychologique soit atteinte.

Faites-vous confiance !

  • Il est très important de ne jamais tenir tête à une personne harcelante.

Donner l’impression à la personne harcelante d’être indifférent(e) face à elle.

Cela ne veut en aucun cas dire de se soumettre à ses exigences mais, si votre vie n’est pas en danger, agir le plus rapidement possible pour obtenir des preuves et informer qui de droit pour vous mettre en sécurité : supérieur hiérarchique, service des Ressources Humaines, médecin du travail, avocat, syndicats, association, police, etc. suivant la gravité des faits.

Durant cette période, il est judicieux de trouver une personne de confiance neutre, inconnue de la personne harcelante pour vous écouter, vous apporter un espace de recul serein afin de rester acteur de votre vie et dans l’action appropriée le temps de monter au plus vite votre dossier pour la reconnaissance des faits malveillants.

Gardez confiance en vous !

  • Dès que possible, éloignez-vous de la personne harcelante !

Votre santé, votre vie n’a pas de prix !

Une situation de harcèlement est, au mieux, déstabilisante, au pire, destructrice.

Plus vite vous en sortirez, et mieux vous pourrez rebondir vers un environnement et des relations qui vous correspondent.

Gardez confiance en vous !

Nous souhaitons tous vivre dans un environnement bienveillant où nous pouvons nous épanouir personnellement et professionnellement.

C’est connu, la relation de confiance est le 1er levier de la performance et solidité en entreprise.

Cultivons la complémentarité, le respect en tout environnement et, gardon en mémoire qu’une entreprise est faite d’humains souhaitant tous être heureux !

Partagez cet article avec tous ceux et celles qui veulent avoir la liberté de faire leurs choix de vie soit, être acteur de leur vie.

Au plaisir de vous retrouver sur un prochain article

Retour haut de page