Nathalie Meunier coach - intelligences

L’intelligence n’a pas pour fonction d’établir « la vérité » mais d’être utile à l’adaptation et à la réussite.

Pour la majorité des scientifiques, l’intelligence humaine repose davantage sur le cheminement individuel que sur le phénomène héréditaire.  C’est la raison pour laquelle on parle d’intelligences multiples :

Nathalie Meunier coach - intelligences map
  • La théorie des intelligences multiples repose sur 5 concepts de base :
  1. Tous les individus possèdent toutes ces intelligences à des degrés variés
  2. L’individu peut développer chaque intelligence tout au long de sa vie
  3. Chaque intelligence peut se décliner différemment en fonction des individus et de leur parcours de vie
  4. Toutes ces intelligences sont reliées entre elles
  5. La réalisation d’une tâche mobilise plusieurs de ces intelligences

Dans le cadre de cet article, je ne parlerai que des intelligences de mon domaine d’expertise : les intelligences d’actions.

Les intelligences Intrapersonnelles (émotionnelle, décisionnelle et intuitive) sont les capacités de comprendre et d’utiliser cette compréhension pour mieux vivre et, les intelligences interpersonnelles (relationnelle) sont les capacités de comprendre les motivations et les sentiments des autres.

Commençons par les définir avant de voir comment elles s’articulent entre elles :

  • L’Intelligence émotionnelle: d’après Salovey et Mayer, inventeur de la notion d’intelligence émotive en 1990, : « c’est une forme d’intelligence sociale qui implique de contrôler ses propres sentiments et émotions ainsi que celles des autres, de les distinguer entre elles et d’utiliser cette information pour guider la pensée de l’action de l’individu » Daniel Goleman, à mis en exergue que, dans le monde professionnel, ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui sont humainement appréciés, capables de reconnaître, d’analyser, de gérer leurs émotions et celle des autres. 
  • L’intelligence décisionnelle: elle pousse à l’action en 3 étapes.
    • L’analyse et la préparation de l’action,
    • La verbalisation et l’engagement de l’objectif
    • Le passage à l’action.
  • L’intelligence relationnelle: l’individu est capable d’être en accord avec lui-même et à la volonté de vivre en bonne harmonie avec les autres, en dépit des désaccords voire conflits possibles qu’il est également capable de résoudre et de surmonter respectueusement.
  • L’intelligence intuitive: d’après Roland Jouvent, professeur de psychiatrie et directeur du centre Émotion du CNRS à la Salpêtrière, « La capacité intuitive consiste à percevoir des éléments contextuels et à les agencer de manière adaptative pour trouver une solution nouvelle dans un programme préétabli ou dans une situation répétitive. Il s’agit pour majoritairement des informations sensorielles captées et enregistrées par notre cerveau au cours de notre vie mais qui ne parviennent pas à notre conscience sur l’instant. Notre cerveau arrive directement aux conclusions et nous fait prendre des décisions sans que nous ayons à y réfléchir. Tel un sportif dans sa compétition.

Au travers de mes multiples expériences professionnelles et d’accompagnement coaching de personnes confrontés à des situations de grand stress, j’ai constaté que, dans ces moments là, beaucoup confondent l’intelligence intuitive avec un fonctionnement en mode « réaction ».

Pour bien fonctionner avec son intelligence intuitive, il est nécessaire d’être au clair avec les 4 autres intelligences dans l’ordre suivant :

  • 1ère : l’intelligence émotionnelle, au travers de la connaissance de soi, elle nous permet de prendre le recul nécessaire pour une analyse et réflexion complète. Ce qui génère une belle estime de nous
  • 2ème : l’intelligence décisionnelle, au travers de notre belle estime de nous et de notre assertivité, nous prenons les décisions en adéquation à la problématique et donc générons de la confiance autour de nous
  • 3ème : l’intelligence relationnelle, au travers de notre intégrité, les gens s’associeront facilement à nos projets et adhèrent à notre leadership.
  • 4ème : l’intelligence intuitive : nos multiples expériences réussies ainsi qu’essais non aboutis mais reconnus et analysés, sont mémorisés dans notre cerveau qui enregistre notre mode de fonctionnement habituel et deviendra un automatisme « naturel » donc intuitif

Avec ce mode de fonctionnement, vous vous dirigez vers les succès et réussites !

Si nous confondons l’intelligence intuitive avec un fonctionnement en mode « réactif », l’ordre de fonctionnement est inversé et cela se traduit :

  • 1ère confusion avec l’intelligence intuitive : nos réactions sont imprévisibles et partent dans tous les sens
  • 2ème confusion avec l’intelligence relationnelle : ce qui génère de la défiance de notre entourage
  • 3ème confusion avec l’intelligence décisionnelle : ce qui génère des résistances et des refus d’obtempérer de notre entourage
  • 4ème confusion avec l’intelligence émotionnelle : ce qui génère des sauts d’humeurs, un centrage sur soi donc des risques de conflits, manipulations, harcèlements et/ou épuisement-burn-out

Avec ce mode de fonctionnement, nous nous dirigeons vers des échecs à répétitions.

Pensons à garder le bon cap même en situation de grand stress. Cela nous permet d’en sortir non seulement plus vite mais surtout avec succès ! Si cela est difficile le coaching est une belle et efficace solution pour nous soutenir, nous motiver à garder le bon cap et, nous éviter de sombrer.

Partagez cet article avec tous ceux et celles qui veulent avoir la liberté de faire leurs choix de vie soit, être acteur de leur vie.

Au plaisir de vous retrouver sur un prochain article.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page